Plateau et lettres de scrabble pour former des homonymes

Apprenez à distinguer les homonymes

En digne héritière de Maître Capello, je ne pouvais vous laisser une semaine de plus sans vous parler des homonymes. Vous savez, ces mots qui peuvent se prononcer de la même façon mais dont l’orthographe diffère selon le sens qu’ils prennent. Se tromper d’homonymes est parfois très poétique… mais d’autres fois c’est juste catastrophique pour votre communication. Alors voici une petite liste non exhaustive pour vous éviter les fautes les plus courantes.

C’est quoi un homonyme ?

La langue française a beau être très riche, il y a parfois des mots qui se ressemblent à s’y méprendre. C’est le cas des homonymes. Ce sont des termes qui se prononcent ou qui s’écrivent de la même façon mais dont le sens est différent.

Homophones ou homographes

Il existe deux catégories d’homonymes :

  • Les homophones sont des mots dont la prononciation est identique mais dont l’orthographe et le sens différent. Exemple : le pain = la nourriture / le pin = l’arbre
  • Les homographes sont des mots dont l’orthographe est identique mais dont la prononciation et le sens sont différents. Exemple : est = conjugaison du verbe être / est = point cardinal opposé à l’ouest

Homophones et homographes

Bien évidemment (sinon, ce ne serait pas drôle), il existe des homonymes qui sont à la fois homophones et homographes.

Exemple : Cet avocat mange un avocat = sauf à penser qu’il boulotte un confrère, cet homme de loi mange le fruit de l’avocatier…

Différencier les homonymes

Pour savoir comment orthographier un homonyme, il faut se fier à son sens. Le remplacer par un synonyme peut aider à préciser le contexte de la phrase.

Avec les homonymes homographes, quoi qu’il arrive, on ne peut pas faire de confusion à l’écrit. C’est donc une liste uniquement composée d’homonymes homophones qui va suivre. Bien évidemment, elle n’est pas exhaustive. Selon Larousse, qui leur a consacré tout un dictionnaire, il y a 9 000 homonymes dans la langue française…

1 homonyme, 2 possibilités

Air/Aire

Air est un nom masculin qui peut désigner :

  • l’aspect extérieur de quelqu’un. Exemple : Il a l’air gentil.
  • le mélange gazeux que l’on respire. Exemple : J’ai besoin de prendre l’air.
  • une mélodie. Exemple : Cette chanson me rappelle un air connu.

Aire est un nom commun féminin qui désigne une surface.

Exemple : Les enfants adorent aller à l’aire de jeux.

Amande/Amende

Ce sont deux noms féminins mais je suis prête à parier qu’il y a une que vous n’appréciez pas du tout. L’amande est le fruit de l’amandier alors que l’amende est une contravention.

Exemple : Les gendarmes lui ont mis une amende parce qu’elle mangeait des amandes en conduisant.

Ancre/Encre

Encore deux noms féminin dont le sens est très éloigné.

Une ancre est la pièce métallique qui permet à un bateau de ne pas bouger lorsqu’il est en mer.

Exemple : Les marins ont jeté l’ancre.

L’encre est la substance utilisée pour écrire ou imprimer.

Exemple : L’écolier a jeté de l’encre sur son professeur.

Autel/Hôtel

Cette fois, ce sont deux noms masculins qui ont des significations différentes. Un autel est la table sur laquelle étaient déposées les offrandes à une divinité dans l’antiquité ou sur laquelle sont célébrées les messes dans le culte catholique. De son côté, un hôtel est un établissement commercial où l’on peut louer un lit pour dormir (dans la majorité des cas).

Exemple : Le marié a conduit sa femme à l’autel avant de passer la nuit avec elle à l’hôtel.

Bar/Barre

Bar est un nom masculin et peut être :

  • un débit de boisson. Exemple : Il s’est arrêté dans un bar pour se désaltérer.
  • le comptoir du débit de boisson. Exemple : Il s’est installé au bar pour commander une limonade.
  • un poisson. Exemple : Il aurait bien mangé du bar mais l’établissement ne servait que des boissons.
  • l’unité de mesure de la pression. Exemple : La pression préconisée pour le gonflage des pneus se situe entre deux et trois bars.

Barre est un nom féminin qui désigne :

  • un objet de forme longue et étroite. Exemple : Le secret du bonheur : une barre de chocolat à toute heure.
  • l’endroit où on témoigne dans un tribunal. Exemple : Il a été appelé à la barre.

Censé/Sensé

Ces deux termes sont des adjectifs. Censé signifie « supposé » tandis que sensé signifie « avoir du bon sens ».

Exemple : Il est censé venir me chercher à 18 heures. S’il est sensé, il ne sera pas en retard.

Champ/Chant

Ces homonymes sont deux noms masculins.

Un champ est une étendue de terre.

Exemple : « Oh ! Un champ de Marguerite ! », Fernandel, dans La vache et le prisonnier.

Un chant est un son (plus ou moins) mélodieux produit par la voix.

Exemple : Il devrait prendre des cours de chant (à priori dans son cas, ce n’est pas trop mélodieux).

Moi/Mois

Moi est un pronom personnel qui désigne la première personne du singulier (je) alors qu’un mois est une unité de temps qui dure entre 28 et 31 jours.

Exemple : Dans moins d’un mois, il ne pensera plus à moi.

Mot/Maux

Ces deux termes sont des noms masculins. Un mot est un élément du langage. Maux est le pluriel de « mal ». Il désigne des douleurs.

Exemple : Il aimerait pouvoir mettre des mots sur ses maux.

Non/Nom

Non est un adverbe ou un nom masculin qui exprime la négation ou le refus, tandis qu’un nom est un mot qui sert à désigner quelque chose ou quelqu’un.

Exemple : Non, il ne m’a pas dit son nom.

Parti/Partie

Les confusions sont nombreuses entre ces deux termes. D’un côté, parti est un nom masculin qui désigne un groupe de personne qui ont les mêmes idées. De l’autre, partie est un nom féminin qui indique un élément d’un tout ou une profession.

Exemple : Il n’a pas voulu faire partie de ce parti.

Plaine/Pleine

Le nom féminin plaine désigne une étendue de terre plate.

Exemple : Il habite dans la plaine.

L’adjectif pleine (féminin de plein) signifie remplie.

Exemple : Elle est pleine de bonne volonté.

Voie/Voix

Pas toujours facile de ne pas se tromper entre ces deux noms féminins. La voie désigne un chemin tandis que la voix est le son produit par une personne qui parle.

Exemple : Guidé par le son de sa voix, il a retrouvé la voie qui mène à la maison.

1 homonyme, 3 possibilités

Au/Eau/Haut

Au est un article masculin, contraction de « à » et « le ».

Exemple : Je joue au tennis.

Eau est un nom féminin qui désigne le liquide indispensable à la vie.

Exemple : Vu sa tête, il n’a pas bu que de l’eau.

Haut peut être un adjectif, un adverbe ou un nom masculin relatif à quelque chose d’élevé.

Exemple : Le chat est grimpé en haut de l’arbre.

Cou/Coup/Coût

Ces homophones sont trois noms masculins. Le cou désigne la partie du corps qui relie la tête au tronc. Un coup est un choc violent. Le coût est un synonyme de « montant ».

Exemple : Il a pris un coup au moral quand il a vu le coût de ce tour de cou.

Cour/Cours/Court

Cour est un nom féminin qui désigne un espace entouré de murs tandis que cours est un nom masculin synonyme de leçon.

Exemple : Après leur cours de français, les enfants ont pu aller jouer dans la cour.

De son côté, court est soit :

  • un nom masculin qui désigne un terrain de tennis
  • un adjectif ou un adverbe qui s’oppose à long

Exemple : Ce court de tennis est trop court pour être homologué.

Maire/Mer/Mère

Le maire (nom masculin) est l’élu qui dirige une commune. La mer (nom féminin) est une étendue d’eau salée. La mère (nom féminin) est synonyme de maman.

Exemple : Dimanche, le maire et sa mère sont allés voir la mer.

Maître/Mètre/Mettre

Un maître (nom masculin) est une personne qui enseigne ou qui dirige. Un mètre (nom masculin) est une unité de mesure ou l’objet qui sert à mesurer. Mettre est un verbe qui signifie placer ou porter.

Exemple : Pour respecter les mesures barrières, le maître doit mettre ses élèves à un mètre les uns des autres.

Mur/Mûr/Mûre

Un mur (nom masculin) est un élément de maçonnerie vertical. Mûr est un adjectif qui désigne une chose arrivée à maturité. Et quand mûre n’est pas le féminin de l’adjectif mûr, c’est un nom féminin désignant de petits fruits rouges.

Exemple : Les mûres qui poussent contre le mur sont bien trop mûres.

Ras/Rat/Raz

Ras est un adjectif qui signifie « coupé court ». Un rat (nom masculin) est un rongeur. Raz est généralement utilisé dans l’expression raz-de-marée (nom masculin invariable) synonyme de tsunami.

Exemple : Le rat à poils ras a survécu au raz-de-marée.

Reine/Rêne/Renne

Une reine (nom féminin) est la femme du roi. La rêne (nom féminin) est la courroie qui sert à diriger un animal. Le renne (nom masculin) est un animal réputé pour tirer le traîneau du père-Noël…

Exemple : La reine a pris les rênes du traîneau tiré par des rennes.

Sain/Saint/Sein

Sain est un adjectif qui signifie « en bonne santé ». Un saint (nom masculin) est une personne aux actions exemplaires. Un sein (nom masculin) est un organe relativement développé chez les femmes.

Exemple : Pour vérifier que ses seins sont sains, elle a pris rendez-vous chez un médecin de la rue Saint-Pierre.

Saoul/Sou/Sous

Saoul est un adjectif synonyme d’ivre. Un sou (nom masculin) est une pièce de monnaie. Sous est une préposition qui induit une position inférieure.

Exemple : Il était si souvent saoul qu’il a fini sous un pont et sans le sou.

1 homonyme, 4 possibilités

Foi/Foie/Fois/Foix

Foi est un nom féminin synonyme de croyance. Foie est un nom masculin qui désigne un organe. Fois est un nom féminin qui indique une répétition ou la survenue d’un événement. Foix est une ville de l’Ariège.

Exemple d’une comptine bien connue : Il était une fois, une marchande de foie qui vendait du foie dans la ville de Foix. Elle se dit : Ma foi, c’est la dernière fois que je vends du foie dans la ville de Foix.

Laid/Laie/Lait/Les

Laid est un adjectif qui s’oppose à « beau ». Une laie (nom féminin) est la femelle du sanglier. Le lait (nom masculin) est une boisson. Les est un article défini, pluriel de « le » ou « la ».

Exemples : Les laies donnent leur lait à leurs petits très laids.

Saut/Sceau/Seau/Sot

Ces homonymes sont quatre noms masculins (sot peut toutefois également être un adjectif). Un saut est synonyme de bond. Un sceau est le cachet dont se servent les personnes importantes pour authentifier un document. Un seau est un récipient. Enfin, un sot désigne une personne idiote.

Exemple : Quand il a vu le sceau du roi, ce sot a fait un tel saut qu’il en a lâché son seau.

Ver/Verre/Vers/Vert

Un ver (nom masculin) est un insecte rampant. Un verre (nom masculin) est un contenant destiné à boire ou désigne la matière dont est fait ce contenant. Vers peut être une préposition qui indique une direction ou un nom masculin désignant une phrase dans un poème. Quant au vert c’est un nom masculin ou un adjectif qui désigne une couleur.

Exemple : Le ver vert rampait vers son verre.

Les homonymes dans les expressions

La prononciation de certaines expressions peut induire en erreur au moment de les orthographier.

Découvrir le pot aux roses

Quand on découvre le pot aux roses (et pas le poteau rose), cela signifie que l’on dévoile un secret ou une supercherie.

Faits divers

Dans les journaux, les faits divers (et pas les faits d’hiver) désignent des informations sans grande importance.

Faire bonne chère

Au restaurant, il arrive de faire bonne chère (et pas bonne chair) lorsque l’on se régale. Dans cette expression, « chère » vient du latin « cara » qui signifie visage, figure. A l’origine, quand on recevait quelqu’un il s’agissait de « faire bonne figure », c’est-à-dire d’être accueillant. Ce n’est que plus tard, qu’un bon accueil est devenu indissociable d’un bon repas.

Une maison de plain-pied

Quand on achète une maison de plain-pied (et pas de plein-pied), cela signifie que toutes les pièces sont au même niveau. L’ancien adjectif « plain » n’est plus utilisé aujourd’hui que dans cette expression. Il signifiait « plat, sans relief » et est désormais remplacé par « plane » (une surface plane).

Au temps pour moi

Quand on reconnaît une erreur, on peut être amené à utiliser l’expression « au temps pour moi » (et pas autant pour moi). Elle vient du langage militaire dans lequel « Au temps ! » se dit pour ordonner la reprise d’un mouvement depuis le début. Au sens figuré, au temps pour moi signifie donc que l’on admet s’être trompé et que l’on va reprendre les choses depuis le début.

On récapitule !

Les homonymes sont des mots dont la prononciation ou l’orthographe sont similaires mais dont le sens n’est pas le même. On distingue les homophones qui se prononcent pareil, des homographes dont l’écriture est analogue. En matière d’orthographe, ce sont les homophones qui posent problème. En conséquence, c’est le sens des mots, dans le contexte de la phrase, qui dicte l’orthographe à privilégier.

Il existe 9 000 homonymes dans la langue française et autant de risques de se tromper. Si vous avez besoin d’un coup de pouce pour la correction de vos textes, n’hésitez pas à faire appel à mes services.

Photo d’entête de Suzy Hazelwood sur Pexels.
 

Ne ratez aucun article !

Abonnez-vous à la newsletter

En vous abonnant à la newsletter, vous consentez à ce qu’Atelier Plumes, en sa qualité de responsable de traitement, collecte vos données afin de vous envoyer des communications par voie électronique. Vous pourrez vous désabonner à tout moment. Pour faire valoir votre droit d’accès, de rectification, d’opposition ou d’effacement, consultez notre politique de confidentialité.

4 réflexions sur “Apprenez à distinguer les homonymes”

    1. Merci Laurent pour ce complément ! J’avoue que je ne connais pas la définition de tous les mots. Il va falloir que j’aille fouiller dans un dictionnaire.

  1. Tu n’as pas pensé à mettre le très courant  »sa/ça »

    Je n’en peux plus de voir des  »sa va » T-T
    Je saigne des yeux par pitié cette nouvelle génération est en train de tuer la langue française (je dis ça mais je n’ai que 18 ans ^^’).

    1. Mais c’est vrai ! Merci Maëlie pour cet ajout. Et je saigne avec toi 😭. Mais je ne crois pas que seule la nouvelle génération fasse cette faute, malheureusement…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *