Homme surfant sur un site internet

Comment donner envie aux internautes de rester sur mon site ?

Faire venir des visiteurs sur son site internet est une très bonne chose. Les-y garder en est une autre ! Pour diminuer votre taux de rebond (le pourcentage de personnes qui quittent votre site en n’ayant vu qu’une seule page), vous devez soigner à la fois le fond et la forme. Car plus un internaute visitera de pages, plus la probabilité qu’il passe à l’action (inscription à une newsletter, demande de devis, commande…) augmentera. Voici cinq aspects à prendre en compte pour que vos visiteurs se sentent bien sur votre site.

1. Assurez-leur un confort de lecture

Négliger la lisibilité de ses publications sur internet, c’est un peu comme sauter l’étape des préliminaires en amour… On a moins de chance de conclure ! Si la qualité du contenu est primordiale, «l’emballage» lui aussi doit être soigné. Car aussi intéressant soit-il, un article a tôt fait de se faire zapper s’il est difficile à déchiffrer. Lire sur un écran est fatigant pour les yeux. Alors facilitez la tâche de votre public en privilégiant les bonnes pratiques.

Faites attention aux contrastes

Pour permettre à vos visiteurs d’avoir une expérience de lecture agréable, vérifiez qu’il y a assez de contrastes entre votre couleur de police et votre couleur d’arrière-plan. Quand on opte pour du noir sur blanc ou du blanc sur noir, il n’y a pas de problème. Mais dès lors que d’autres couleurs entrent en jeu, des difficultés de lecture peuvent apparaître.

Pour vous assurer que celles que vous avez choisies fonctionnent bien ensemble, vous pouvez utiliser l’application contrast ratio. Elle est très facile à prendre en main, même pour les non-anglophones. Il vous suffit de connaître les codes hexadécimaux de vos couleurs (un dièse suivi de 6 lettres ou chiffres).

Placez votre couleur d’arrière-plan («background») à gauche et votre couleur de police («text color») à droite (vous pouvez intervertir les couleurs en cliquant sur le bouton «swap color») et vérifiez le résultat obtenu. Si la pastille centrale est verte, c’est tout bon. Si elle vire au orange, vous pouvez utiliser la combinaison à condition de mettre la police d’écriture en grands caractères ou en gras. En revanche, si elle devient rouge, le texte sera totalement illisible.

Choisissez des polices adaptées

Si à l’école, les instituteurs vous tannaient pour que vous vous appliquiez lorsque vous aviez quelque chose à écrire, c’était uniquement pour assurer la lisibilité de votre prose. Suivez le même conseil pour vos contenus en ligne.

Il existe des centaines de polices d’écriture différentes. Choisissez celles qui vous plaisent tout en privilégiant leur clarté. Certaines, notamment les «manuscrites», conviennent très bien pour un logo mais deviennent parfaitement illisibles dès lors qu’on essaye de les utiliser dans un texte un peu plus long.

Avant d’arrêter votre choix, assurez-vous que la police qui vous plaît propose tous les caractères usuels (lettres simples et accentuées, chiffres, signes de ponctuation, caractères spéciaux…) en minuscules comme en majuscules et qu’elle existe en plusieurs styles (gras, italique…).

Enfin, au moment de passer à la rédaction, n’écrivez pas trop petit. Les pattes de mouche sont encore moins lisibles sur écran que sur papier ! Une taille minimale de 16 pixels est généralement conseillée pour le corps du texte.

Ne vous étalez pas trop

Savez-vous pourquoi les journaux partagent leurs pages en colonne ? Pour faciliter la lecture, bien sûr ! Lire un texte sur une largeur réduite est bien plus agréable que de devoir bouger la tête en fin de ligne pour passer à la suivante. Le même principe s’applique sur internet.

N’étalez pas votre texte sur toute la largeur de l’écran. Conservez une zone d’écriture réduite. Idéalement, vos contenus ne devraient pas dépasser 85 caractères par ligne (espaces et ponctuations comprises).

2. Évitez de leur faire mal aux yeux

Sans préjuger de la qualité du contenu, la façon dont les textes sont rédigés influe directement sur la poursuite ou non de la lecture par les internautes.

Respectez l’orthographe, la grammaire et la conjugaison

En respectant les règles de la langue française, vous respectez vos lecteurs. Quoi de plus désagréable que de devoir déchiffrer une phrase en phonétique pour pouvoir la comprendre ? Il y a fort à parier que les internautes ne se plieront pas à l’exercice très longtemps et préféreront consulter un autre site. D’autant que des erreurs de syntaxe peuvent entraîner des confusions malheureuses. Jugez plutôt avec ces deux phrases homophones :

  •  Le chien était sorti dès qu’on lui avait ouvert la porte.
  •  Le chien était sorti. Des cons lui avaient ouvert la porte.

A l’oral, la nuance est subtile. A l’écrit, elle est dévastatrice…

Mais plus que tout, les fautes d’orthographe sont souvent associées à un manque de professionnalisme et pourraient donc nuire à votre activité. D’ailleurs, je vous en parle plus longuement dans cet autre article.

Bannissez les pop-up

Beaucoup d’experts en webmarketing conseillent d’utiliser les pop-up pour convertir des leads grâce au sacro-saint «call to action» (appel à l’action). Mais c’est sans compter tous les internautes qui s’échappent à l’apparition de ces fenêtres publicitaires non sollicitées. Si sur ordinateur, il est généralement facile de s’en débarrasser d’un coup de clic de souris, il n’en est pas de même sur les téléphones portables. Il arrive que le pop-up soit si grand que l’interrupteur de fermeture n’apparaît même pas à l’écran et que tout le contenu est caché. Frustré, l’internaute quitte le site. À méditer quand on sait qu’aujourd’hui, les utilisateurs consultent majoritairement internet sur leurs smartphones.

3. Séduisez-les au premier regard

C’est cruel, mais dès les premières secondes, c’est l’aspect général d’un site qui fera qu’on s’y arrête ou pas. Un look dépassé, des pages un peu bancales ou des visuels peu flatteurs suffisent à faire fuir les internautes. Pour avoir un rendu professionnel, adoptez une mise en page harmonieuse.

Privilégiez la sobriété

Pour avoir un site lisible et attrayant, misez sur la simplicité. Ainsi, à moins que vous soyez marchand de guirlandes et que vous ayez envie qu’il ressemble à un sapin de Noël, limitez le nombre de couleurs sur vote site. Au-delà du noir et du blanc, contentez-vous de deux ou trois teintes qui collent à votre image.

Observer la même règle pour le nombre de polices de caractères : une pour les titres et une pour les textes sont suffisantes. Pour varier les plaisirs, vous pouvez jouer sur la taille, le style (gras, italique…) ou mettre certains titres tout en majuscules.

Veillez à ce que les polices choisies se marient bien entre elles. Le site Google Fonts peut vous y aider. En bas de la page consacrée à chaque police, il propose quelques accords réussis.

Prenez garde à la qualité des visuels

L’image occupe une grande place sur les sites internet. Des photos de qualité donneront un rendu plus professionnel. Si vous n’avez pas le budget pour faire réaliser vos propres visuels, pensez aux banques d’images libres de droit, à l’instar de Unsplash, Kaboompics (dont est issue la photo en tête de cet article) Pexels ou Pixabay. Rappelez-vous toutefois que ces images ne seront pas exclusives et pourront se retrouver sur beaucoup d’autres sites… notamment ceux de vos concurrents directs.

Vous pouvez préférer utiliser des illustrations, des animations gif ou des vidéos pour embellir vos pages. Peu importe votre choix, l’important c’est que l’affichage soit propre et la qualité au rendez-vous. Vérifiez régulièrement de ne pas avoir de lien mort. C’est assez rédhibitoire.

4. Facilitez-leur la compréhension

On ne lit pas sur un écran comme on lit un support papier. Les règles de rédaction sont donc différentes.

Structurez votre contenu

On lit moins vite sur écran que sur papier. On a donc tendance à plus picorer les informations qu’à lire absolument toutes les phrases. Pour permettre à vos lecteurs d’aller à l’essentiel, décomposez votre page ou votre article en plusieurs parties surmontées de titres et de sous-titres. Ce découpage aura en outre l’avantage de plaire aux moteurs de recherche et d’améliorer votre référencement naturel.

Mettez en valeur les informations essentielles

Toujours dans le but de faciliter la lecture et la compréhension à vos visiteurs, pensez à faire ressortir les notions importantes. Vous pouvez :

  • utiliser les caractères gras ou italiques
  • mettre certaines phrases ou citations en exergue
  • présenter les informations sous forme de listes à puces.

Optez pour la version courte

Sur internet, un gros pavé de texte a tendance à décourager les lecteurs potentiels. Privilégiez donc les phrases et les paragraphes courts. Cependant ne cédez par à la tentation de sauter une ligne à chaque phrase. Le résultat sera tout aussi illisible.

Ne les envoyez pas chez le voisin

Dans certaines de vos pages, vous allez peut-être mettre des liens vers d’autres sites internet. Pour éviter qu’en cliquant dessus vos lecteurs quittent le vôtre, assurez-vous que ces liens s’ouvrent dans un nouvel onglet (depuis l’éditeur de votre CMS, indiquez cette préférence dans les options du lien). Ils n’auront ainsi pas à revenir en arrière pour retrouver votre contenu puisque la fenêtre ne sera pas remplacée par une autre.

5. Réservez-leur un contenu trois étoiles

Comme on l’a vu précédemment, en arrivant sur votre site, c’est l’aspect général qui fera que l’internaute aura envie de s’attarder ou non. Mais ce qui le fera passer de page en page, c’est la pertinence de votre contenu.

Rédigez du contenu de qualité

Des textes exclusifs qui répondent à leurs questions, voilà ce que cherchent les internautes en venant sur votre site. Alors faites en sorte de cerner les problématiques de vos clients pour pouvoir rédiger des contenus en lien avec leurs attentes. Apportez-y vos réponses, votre avis d’expert.

Car on ne copie pas sur le voisin ! Déjà, à l’école c’était mal vu. Mais sur internet, c’est mortel. Google et consorts détestent les contenus dupliqués et dégraderont votre positionnement dans les résultats de recherche.

Écrivez pour vos lecteurs, pas (seulement) pour les moteurs de recherche

Pour optimiser le référencement naturel des contenus, on dit souvent qu’il faut écrire beaucoup. Par exemple, Eskimoz, agence spécialisée en référencement naturel, conseille de produire des textes d’environ 600 à 1 000 mots pour des articles, 500 à 600 mots pour des pages stratégiques (comme la page d’accueil) et autour de 300 à 400 mots pour des pages produits. Mais ces chiffres n’ont de sens que si les contenus en valent la peine.

Prendre cette injonction au pied de la lettre pour séduire les moteurs de recherche est absurde. Et pourtant, combien d’articles de blog baladent le lecteur sans complexe, paragraphe après paragraphe, pour apporter au final une information qui aurait pu tenir en quelques lignes ? Mais c’est une stratégie perdante, car un lecteur ne se fera pas avoir deux fois…

Alors stoppez le blabla et allez à l’essentiel. C’est le positionnement qu’a choisi Valentine Helsmoortel pour son blog «Je vis de ma passion». Son article sur «L’arme secrète pour gagner des fans sur Facebook», par exemple, fait à peine 500 mots (elle se paye d’ailleurs le luxe de dévoiler son secret dès la première ligne). Mais il est clair, concis, utile et ultra lisible et donne donc envie d’en consulter d’autres.

Pour que les internautes restent sur votre site, gardez bien en tête que vous devez d’abord écrire pour eux. Que vos articles fassent 400 ou 4 000 mots, ils ne seront lus que s’ils sont pertinents.

On récapitule !

Pour rendre votre site internet plus lisible et attractif, accueillez vos visiteurs comme vous le feriez pour des invités : 

  • Rendez la lecture facile et agréable en sélectionnant soigneusement les polices et les couleurs
  • Évitez tout ce qui pique les yeux : les fautes d’orthographe et les pop-up
  • Ne négligez pas le design du site
  • Facilitez la lecture en structurant vos pages
  • Rédigez des contenus exclusifs et pertinents

Si vous avez besoin d’un accompagnement spécifique pour rédiger le contenu de vos pages, contactez-moi !

Photo d’entête par Karolina Grabowska sur Kaboompics

Ne ratez aucun article !

Abonnez-vous à la newsletter

En vous abonnant à la newsletter, vous consentez à ce qu’Atelier Plumes, en sa qualité de responsable de traitement, collecte vos données afin de vous envoyer des communications par voie électronique. Vous pourrez vous désabonner à tout moment. Pour faire valoir votre droit d’accès, de rectification, d’opposition ou d’effacement, consultez notre politique de confidentialité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *